Des articles

L'empereur Justinien le Grand : la vie et le règne d'un romain visionnaire

L'empereur Justinien le Grand : la vie et le règne d'un romain visionnaire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Parmi les nombreux empereurs de la longue et passionnante histoire de Rome et de Byzance, l'un parvient à se démarquer – Justinien le Grand. Son règne marqua un tournant, l'ouverture d'une nouvelle ère pleine de changements révolutionnaires sur la grande scène de l'Europe. Cela a apporté une étincelle renouvelée, une vague d'espoir pour l'ancien grand Empire romain – un espoir qui ne serait jamais aussi fort au cours des siècles suivants.

Astucieux et plein de tact, audacieux et sage, Justinien a réussi à s'élever de rien, jusqu'aux plus hauts sommets de l'histoire. Poussé par le désir de reconstruire l'Empire romain ravagé, ses réalisations lui ont valu à juste titre le surnom de « Grand ». Aujourd'hui, nous allons raconter son histoire en nous rappelant l'âge d'or de l'empire byzantin et de l'homme qui a contribué à sa création.

Une mosaïque d'un ancien Justinien. Source : Jbribeiro1 / CC BY-SA 4.0 .

Des chiffons aux richesses - L'ascension au pouvoir de l'empereur Justinien

Flavius ​​Petrus Sabbatius Iustinianus Augustus – ou Justinien pour faire court, est né quelque temps après 450 après JC, en tant que membre d'une famille paysanne de caste inférieure dans le village de Tauresium, dans la province romaine de Dardanie. Grâce à son oncle Justin – qui serait le futur empereur – Justinien n'était pas destiné à une vie de villageois ordinaire. Au lieu de cela, son oncle l'a emmené à Constantinople, où il serait instruit en théologie, en droit et en histoire, gagnant en influence aux côtés de son oncle et servant même dans les rangs des Excubateurs - la garde impériale, à la tête de laquelle se trouvait son oncle Justin. .

L'ancienne ville de Tauresium, lieu de naissance de Justinien Ier, située dans l'actuelle République de Macédoine. (Dvacet)

À la mort de l'empereur Anastase, c'est Justin qui a réussi à gravir les échelons de la garde impériale et à devenir l'empereur de l'Empire romain d'Orient. Il est issu d'une famille d'éleveurs de porcs. Étant dans la soixantaine et n'ayant pas de fils à lui, Justin a été contraint de considérer ses neveux comme son futur successeur.
Et le chef parmi ses neveux n'était autre que Flavius ​​Petrus, le fils de sa sœur. Justin s'est mis à l'éduquer et l'a finalement adopté. À son tour, Flavius ​​Petrus a ajouté « Justinianus » à son nom, témoignant de la gratitude envers son bienfaiteur.

Dans les années suivantes, Justinien est devenu un ambitieux conseiller du désormais vieil empereur Justin. Lorsque ce dernier tomba malade et de plus en plus sénile, il décida de faire de son neveu Justinien le co-empereur. Cela s'est passé en 527.

Mais la vérité est que Justinien était le de facto souverain, même dès 518, car Justin était de plus en plus incapable de gouverner dans les dernières années de sa vie. Quoi qu'il en soit, juste quatre mois après avoir proclamé son neveu co-empereur, Justin est décédé le 1 st d'août 527, laissant le trône à Justinien, le nouvel empereur de l'empire byzantin.

Un départ mouvementé : le règne précoce de Justinien

Les premières années officielles de Justinien en tant que dirigeant ont été un bon test de ses compétences, car elles étaient pleines de nouveaux développements qui nécessitaient des décisions sévères. L'une de ses premières entreprises, et celle qui lui a valu une grande renommée plus tard dans l'histoire, est la soi-disant Corpus Juris Civilis – un ensemble de réformes judiciaires qui visaient une révision complète de toutes les lois romaines.

Deux fragments manuscrits du Corpus Iuris Civilis, émis par ordre de l'empereur Justinien I. (Fæ)

Il s'occupa également de la législation, la visant au paganisme et à ses fidèles - ils furent effectivement interdits de toute pratique et contraints à l'exil et même à la mort. Vers 532, au début du règne de Justinien, son règne allait courir le plus grand danger - passant d'une banalité à un problème crucial.

La violence était un problème à Constantinople à cette époque, la plupart d'entre elles provenaient de factions rivales de partisans des courses de chars. Les deux factions, les Bleus et les Verts, s'agitaient et provoquaient souvent des émeutes mineures dans toute la ville. Leurs plaintes étaient généralement dirigées contre les fonctionnaires impopulaires que Justinien plaçait à des postes importants.

Les émeutes ont incité plus de cruauté de la part du gouvernement et plus de fonctionnaires impopulaires à être mis en service – le problème est devenu un cercle vicieux. Et c'est ce problème qui allait donner naissance à la plus grande menace du règne de Justinien : les émeutes de Nika.

En janvier 532, ces troubles croissants s'intensifieraient, les factions rivales s'unissant et adoptant leur cri de guerre – Nika ! (grec pour ‘ Conquérir!’) et incitant à une rébellion qui s’articulait autour de l’emprisonnement de deux membres de leurs factions. Cette rébellion s'intensifie rapidement et devient l'émeute la plus violente de l'histoire de Constantinople.

Des foules déchaînées pillèrent et incendièrent la ville, dans le but de destituer Justinien et de placer un nouvel empereur sur le trône. En réponse, Justinien a chargé ses deux généraux les plus compétents – Mundus et Belisarius – de réprimer les émeutes, ce qu'ils n'ont pas pu faire.

Confronté à une situation presque mortelle, Justinien a réussi à soudoyer la faction des Bleus au dernier moment, puis a massacré les Verts et autres rebelles rassemblés dans l'hippodrome. Les émeutes ont duré une semaine et ont laissé la moitié de la ville incendiée, faisant plus de 30 000 morts.

Mais réussissant à réprimer ce soulèvement, Justinien a consolidé avec succès son règne et a profité de l'occasion pour reconstruire Constantinople et a élevé plusieurs bâtiments splendides, dont le principal est la cathédrale Sainte-Sophie de renommée mondiale.

Un ange montre à Justinien un modèle de Sainte-Sophie dans une vision. (GifTagger / )

Le règne d'un conquérant : la restauration d'un empire

Les émeutes de Nika ont été le premier obstacle majeur au règne de Justinien, mais elles n'ont pas réussi à l'éloigner de sa plus grande intention - la restauration de l'Empire romain, ou rénovation imperii , comme on l'appelait. Cette reconquête des provinces romaines perdues deviendrait le joyau de tout le règne de Justinien et l'une des dernières expansions significatives de l'empire byzantin.
Même avant les émeutes de Nika, Justinien était en guerre avec l'empire sassanide à l'est, tout comme son oncle Justin. À partir de 527, la guerre est le principal objectif. Sous le commandement de l'habile général Bélisaire, les Byzantins ont remporté deux batailles en 530, pour subir une défaite en 531.

Mais la même année, le roi perse mourut et un accord fut conclu avec son jeune héritier – la soi-disant « Paix éternelle », qui coûta à Justinien la somme étonnante de 11 000 livres d'or. Mais même ainsi, il a réussi à sécuriser ses frontières orientales et à se concentrer sur l'ouest et les provinces romaines perdues.

  • Une mosaïque ancienne extrêmement rare portant une inscription grecque découverte « miraculeusement » à Jérusalem
  • Theodora : des humbles débuts à la puissante impératrice qui a changé l'histoire
  • La peste de Justinien probablement causée par une bactérie - on ne sait pas comment elle est apparue

Pièce d'or de Justinien I, 527-565, excavée en Inde probablement dans le sud, un exemple de commerce indo-romain au cours de la période. (Téléchargeralt / CC BY-SA 3.0 )

Un an seulement après, en 533, Justinien lança une campagne contre les Vandales d'Afrique du Nord. Les vandales étaient une tribu germanique qui a réussi à établir un royaume dans ce qui est aujourd'hui la Tunisie, et a réussi à perquisitionner à travers la Méditerranée, mettant même à sac Rome.

L'habile général Belisarius a prouvé sa compétence dans cette campagne éclair, réussissant à conquérir les Vandales en seulement un an, après les avoir vaincus dans deux batailles clés - à Ad Decimum et Tricamarum. La victoire a abouti à la création du «préfet prétorien d'Afrique» et a été le premier pas vers la restauration des provinces perdues de Rome.

L'année suivante, Justinien lança sa prochaine conquête, visant cette fois les Ostrogoths, une autre tribu germanique, et leur royaume dans la péninsule italienne. Connu sous le nom de guerre gothique, ce conflit a duré considérablement plus longtemps que le précédent – ​​près de 20 ans.

Même si les Byzantins ont conquis la capitale ostrogothique et effectivement toute la péninsule italienne au cours des cinq premières années du conflit, cela a tout de même évolué en une longue lutte contre le roi Totila – une lutte qui allait durer les 15 prochaines années. En fin de compte, Justinien a reconquis l'Italie, mais en perdrait par la suite une grande partie au profit des envahisseurs Lombards, environ une décennie plus tard. À la suite de ces guerres, toute la péninsule a été ravagée, dépeuplée et désolée.
Le dernier conflit majeur du règne de Justinien a peut-être été la reprise de la guerre avec l'empire sassanide. Soutenu par une révolte inattendue en Arménie, ainsi que par les ambassadeurs ostrogoths, le roi perse Khosro a brisé la « paix éternelle » établie et pillé les territoires byzantins.

La guerre a duré quelques années, sans aucun accomplissement majeur de part et d'autre. Finalement, un nouvel accord a été conclu. Encore une fois, Justinien a dû payer – cette fois une cotisation annuelle de 30 000 solidi.

La montée des Slaves
Même lorsque Justinien a réussi à reconquérir l'Afrique du Nord, le sud de la péninsule ibérique et l'Italie, l'Empire romain d'Orient souffrait toujours de menaces qui ne pouvaient pas être traitées avec succès. L'une des principales incursions de ce type était centrée dans la péninsule balkanique. Depuis le milieu des années 520, les Slaves avaient commencé à migrer de plus en plus profondément, traversant finalement le Danube et entrant en conflit avec les Romains.

En 540, ils atteignirent Thessalonique en Grèce, ainsi que la Dalmatie et Andrinople. Les peuples slaves s'avéreraient être l'un des plus grands adversaires de la domination romaine.

L'empereur Justinien a reconquis de nombreux anciens territoires de l'Empire romain d'Occident, notamment l'Italie, la Dalmatie, l'Afrique et le sud de l'Hispanie. (Tatarie / CC BY-SA 3.0 )

En résumé, Justinien n'a que partiellement réussi à atteindre son objectif de restaurer l'Empire romain. Après le succès initial contre les Vandales, la guerre gothique s'éternisa beaucoup trop longtemps. Ces campagnes se sont avérées coûteuses pour les coffres de l'empire, ainsi que pour la main-d'œuvre, ce qui a nécessité une augmentation des impôts et des prélèvements dans tout l'empire, ce qui a valu à Justinien une certaine inimitié avec la population.

Dans l'ensemble, nous pouvons voir la règle ambitieuse et confiante de Justinien. Il prenait des risques, parvenant à remporter la plupart de ses campagnes même en étirant dangereusement les ressources de son empire.

Les dernières années de Justinien et son impact durable

Mort retrouvé Justinien dans son 83 rd année. Il est mort sans enfant. Un seul témoin était alors à ses côtés et a affirmé que le dernier acte de Justinien était de nommer son neveu Justin comme son héritier. Que cela soit vrai ou non, nous ne le saurons jamais, mais un accord préétabli est l'option la plus probable.

Au cours de sa vie, le règne de Justinien a eu ses aspects positifs et négatifs. Au début chancelant, il fut la cible de beaucoup d'animosité, et il dut lutter avec la révolte Nika. D'autre part, il a publié ses réformes judiciaires, qui étaient très influentes à l'époque et rapidement adoptées par de nombreux royaumes développés. Il a également mis l'accent sur l'art, la littérature et la culture, et a été un constructeur actif d'églises, de monastères, de fortifications et de nombreux bâtiments de ce type.

Justinien était également très intéressé par la théologie, et un fervent chrétien, en particulier dans ses dernières années. Il s'est battu vicieusement pour éteindre le paganisme une fois pour toutes, promulguant une série de législations et de lois qui les poursuivaient, les privaient de propriété et de toute liberté. Aujourd'hui, Justinien le Grand est vénéré comme un saint par l'Église orthodoxe orientale.

  • Les Romains occupés avaient aussi besoin d'une pause hivernale… et cela a duré 24 jours
  • Secrets de Sainte-Sophie - Pouvoirs de guérison, mosaïques mystérieuses et saintes reliques
  • Making Money Divine: Les pièces de monnaie impériales romaines avaient une valeur unique dans les cultures scandinaves

Mosaïque de Sainte-Sophie représentant la Vierge Marie tenant l'enfant Jésus sur ses genoux. A sa droite se tient Justinien, offrant un modèle de Sainte-Sophie. (Myrabelle / )

Justinien a été enterré avec les plus grands honneurs, avec une procession le conduisant à son lieu de repos dans son mausolée personnel dans l'église des Saints-Apôtres. Lors du sac de Constantinople en 1204, les croisés pillèrent et dévalisèrent le mausolée et profanèrent ses restes.

Conclusion - L'héritage de Justinien le Grand

Pendant son règne, il est clair que Justinien a parcouru une ligne mince entre l'amour et la haine. Ses décisions audacieuses et révolutionnaires étaient un signe clair de sa nature visionnaire, mais son entourage ne l'a pas toujours apprécié.

Néanmoins, Justinien a apporté une ère quelque peu prospère à l'Empire romain d'Orient, en élargissant ses territoires par la reconquête et en sécurisant toutes les routes navales. Son travail judiciaire et les réformes de toutes les lois romaines ont été une étape historique et ils sont toujours d'actualité même aujourd'hui.

Mais malheureusement, tout ce qu'il a réussi à mettre sous la canopée de l'empire oriental serait progressivement perdu dans les générations après son règne. L'âge d'or de l'architecture, de la littérature et de l'art qui a commencé à l'époque de Justinien, ne sera connu que quelques siècles plus tard.

Toutes ces choses combinées, à la fois aimées et détestées, servent à dépeindre Justinien comme le souverain qu'il était vraiment - un visionnaire ambitieux, un homme qualifié qui est issu d'une famille d'éleveurs de porcs pour devenir l'empereur d'un empire. Son règne a donné d'importantes leçons à ceux qui l'ont suivi et sa conquête des tribus germaniques a été un catalyseur qui a fait entrer l'Europe dans une nouvelle ère, donnant naissance à de nouvelles nations et de nouveaux royaumes. Et à juste titre, cet empereur a gagné son épithète – Justinien le Grand.


Justinien Ier

Justinien Ier ( / dʒ ʌ ˈ s t ɪ n i ə n / Latin : Flavius ​​Petrus Sabbatius Iustinianus Grec : Ἰουστινιανός , translit. Ioustinianós 482 - 14 novembre 565), également connu sous le nom Justinien le Grand, fut l'empereur byzantin de 527 à 565.

Son règne est marqué par l'ambition mais seulement en partie réalisée rénovation imperii, ou "restauration de l'Empire". [2] Cette ambition s'exprime par la récupération partielle des territoires du défunt Empire romain d'Occident. [3] Son général, Belisarius, a rapidement conquis le Royaume des Vandales en Afrique du Nord. Par la suite, Bélisaire, Narsès et d'autres généraux conquirent le royaume ostrogoth, restituant la Dalmatie, la Sicile, l'Italie et Rome à l'empire après plus d'un demi-siècle de règne des Ostrogoths. Le préfet du prétoire Liberius a reconquis le sud de la péninsule ibérique, établissant la province d'Espagne. Ces campagnes ont rétabli le contrôle romain sur la Méditerranée occidentale, augmentant les revenus annuels de l'Empire de plus d'un million solidi. [4] Pendant son règne, Justinien a également soumis le Tzani, un peuple de la côte est de la mer Noire qui n'avait jamais été sous domination romaine auparavant. [5] Il a engagé l'Empire sassanide à l'est pendant le règne de Kavad I, et plus tard encore pendant Khosrow I, ce deuxième conflit a été partiellement déclenché en raison de ses ambitions à l'ouest.

Un aspect encore plus significatif de son héritage fut la réécriture uniforme du droit romain, la Corpus Juris Civilis, qui est encore la base du droit civil dans de nombreux États modernes. [6] Son règne a marqué aussi une floraison de culture byzantine et son programme de construction a donné des travaux tels que Hagia Sophia. Il est appelé « Saint Justinien l'Empereur » dans l'Église orthodoxe orientale. [7] En raison de ses activités de restauration, Justinien a parfois été connu comme le "Dernier Romain" dans l'historiographie du milieu du 20ème siècle. [8]


L'empereur Justinien le Grand : la vie et le règne d'un romain visionnaire - Histoire

L'empire byzantin

L'Empire byzantin était un autre nom pour la moitié orientale survivante de l'Empire romain. Comme vous l'avez lu dans un chapitre précédent, la moitié occidentale la plus faible de l'Empire romain, y compris la ville de Rome, est tombée aux mains d'envahisseurs barbares. Ce qui restait de l'Empire romain était gouverné par l'empereur de Constantinople. L'empire byzantin a survécu pendant encore 1 000 ans, pour finalement tomber aux mains des Turcs ottomans en 1453.

Bien que les habitants de l'Empire byzantin se considéraient comme romains, l'Orient était influencé par la culture grecque plutôt que par le latin de l'Occident. Les gens parlaient grec et portaient des vêtements de style grec. Les empereurs et les impératrices portaient de beaux vêtements en soie et teints en violet, avec des pantoufles coûteuses. L'Empire byzantin a été influencé par la culture hellénistique créée par les conquêtes d'Alexandre le Grand. L'apprentissage et le commerce ont prospéré dans l'Empire byzantin. Comme vous l'avez lu dans un chapitre précédent, l'empereur Constantin a mis fin à la persécution des chrétiens et l'empereur Théodose a fait du christianisme la religion d'État officielle de l'empire romain. Le christianisme a eu une influence majeure sur l'empire byzantin. L'art byzantin présentait de belles mosaïques de thèmes chrétiens.

L'empereur Justinien

Un célèbre empereur byzantin était Justinien I. Justinien a régné de 527 à 565 après JC. Justinien a créé un ensemble de lois appelé le Code Justinien. Ce code disait que l'empereur faisait toutes les lois et les interprétait également. Le Code Justinien faisait loi dans tout l'empire. Beaucoup de nos lois modernes remontent au Code Justinien.

Justinien avait pour objectif de réunifier l'Empire romain. Il envoya des armées pour combattre les barbares qui avaient pris le contrôle de l'Occident. Les armées romaines de Justinien ont eu beaucoup de succès, reprenant des parties de l'Afrique et la majeure partie de l'Italie.

L'effort de guerre pour reprendre la partie occidentale de l'empire a forcé Justinien à augmenter les impôts sur les habitants de l'empire byzantin. Les citoyens romains étaient en colère contre Justinien au sujet des impôts élevés pour l'effort de guerre, et il devenait impopulaire. L'impératrice Théodora, épouse de Justinien, était encore plus impopulaire, car elle était à l'origine une artiste de cirque et venait de la classe inférieure des Romains. « Qui était cette femme, qui avait un tel contrôle sur les décisions de son mari ? » Ils pensèrent en eux-mêmes. N'étant pas du genre à se laisser distancer par son mari, Theodora a proposé des lois qui protégeaient les droits des femmes dans l'empire.

Les Byzantins, comme les anciens Romains en Occident, appréciaient les courses de chars à l'hippodrome, un grand stade ovale conçu pour les courses. Comme nos sports modernes, les Byzantins avaient des équipes qu'ils soutenaient. Les attelages de chars byzantins ont été nommés d'après les couleurs : les bleus, les rouges, les verts et les blancs. Après une course, des émeutes éclataient parfois dans les gradins et débordaient dans les rues, alors que les fans se disputaient. Pendant le règne de Justinien, les Bleus et les Verts étaient les équipes dominantes.

Après une émeute particulière, un fan des Bleus et un fan des Verts ont été interpellés. Justinien, remarquant à quel point les gens étaient mécontents de lui, a décidé de libérer ces deux personnes et d'organiser une course de chars le 13 janvier 532. Pendant la course, les fans sont devenus incontrôlables et ont commencé à crier des insultes à l'empereur. Plutôt que d'encourager leurs équipes, les supporters des Verts et des Bleus ont crié Nika, ce qui signifie gagner ou conquérir. Ensuite, les fans ont pris d'assaut la boîte de luxe de Justinien, qui était reliée au parc de son palais. Justinien s'enfuit au palais alors que le Nika L'émeute s'est répandue dans les rues. Le palais était assiégé car la majeure partie de la ville, y compris l'église appelée Hagia Sophia (Église de la Sainte Sagesse), a été détruite.

Prisonnier dans son propre palais, Justinien a décidé de monter à bord d'un navire et de s'éloigner de Constantinople, démissionnant de son poste d'empereur, mais lui sauvant la vie. Alors qu'il commençait à partir, il regarda derrière lui pour trouver sa femme, Théodora, refusant obstinément. "Je préfère mourir impératrice que de vivre en fuite, et en plus, le violet fait un merveilleux voile funéraire", a-t-elle déclaré. Voyant le courage de sa femme, Justinien a décidé de rester. L'émeute a été contrôlée et Justinien a continué à régner sur l'Empire byzantin.

Justinien a entrepris de reconstruire la ville après la Nika Émeutes. Justinien a reconstruit Sainte-Sophie, qui, après la reconstruction, avait le plus grand dôme du monde. Le bâtiment est toujours debout aujourd'hui, bien qu'il s'agisse maintenant d'une mosquée, car les Turcs ottomans conquérants étaient musulmans.


(Voici la mélodie de la chanson "Norwegian Wood", les paroles décrivent la vie de l'impératrice Theodora. Amy Burvall et Herb Mahelona, ​​sont deux enseignants d'Hawaï qui créent de courtes vidéos pour aider leurs élèves à se souvenir des points saillants de sujets d'histoire.)

Avis de non-responsabilité : En cliquant sur les liens que l'utilisateur quitte le site Web du district scolaire de Penfield, le district n'est pas responsable des informations associées à ces liens, y compris les publicités contextuelles.

Le type de christianisme pratiqué à Byzance était appelé orthodoxe oriental. Le christianisme orthodoxe oriental est encore pratiqué aujourd'hui. Le chef de l'Église orthodoxe orientale est appelé le patriarche de Constantinople. Il y avait aussi des hommes appelés évêques dans les grandes villes de l'Empire. Dans l'Empire byzantin, les empereurs avaient le pouvoir sur l'église, car ils choisissaient le patriarche. Même si les orthodoxes orientaux et les catholiques romains sont tous deux chrétiens, ils ont eu des disputes et même des batailles les uns contre les autres. Le pape, le chef spirituel à Rome et les catholiques en Occident, et le patriarche de Constantinople n'étaient pas toujours d'accord.

L'empereur byzantin n'a jamais été totalement en sécurité. Contrairement aux royaumes barbares de l'ouest, où le trône se transmettait de père en fils, il n'y avait jamais de ligne de succession claire à l'est. Cela s'appelait la « Maladie de la pourpre », car toute personne ayant le pouvoir pouvait s'emparer du trône dans l'Empire byzantin. Il y avait toujours des complots pour renverser l'empereur et de nombreuses intrigues politiques à Constantinople, même parmi la famille et les proches.

En 672, les Byzantins ont déployé une nouvelle arme appelée Greek Fire. Ce feu était lancé sur l'ennemi et ne pouvait être éteint, même pas par l'eau. La personne à qui l'on attribue l'invention du feu grec est Kallinikos, un Syrien vivant dans l'empire byzantin. Le feu grec a été utilisé contre les flottes musulmanes attaquantes. La formule du feu grec était un secret, et peut-être même les empereurs ne connaissaient-ils pas ses ingrédients. Le feu grégeois a été lancé dans des récipients en verre et propulsé par une pompe. Le feu grec a été perdu pour l'histoire, et personne ne sait absolument comment le faire aujourd'hui. Le feu grec a aidé à sauver l'empire byzantin et le christianisme pendant plusieurs centaines d'années. Constantinople est finalement tombée sous les canons des Turcs en 1453. Les murs de Constantinople sont tombés, mais la culture et les idées de l'Empire byzantin se sont déplacées vers l'Occident chrétien, créant un nouvel intérêt pour les idées classiques grecques et romaines, appelées Renaissance.

Dans le chapitre suivant, nous lirons sur l'Islam et son fondateur Muhammad, une religion et un empire qui sont entrés en conflit avec les Byzantins à l'Est et les royaumes barbares à l'Ouest.


Saint Justinien l'Empereur

Saint Justinien, figure majeure de l'histoire de l'État byzantin, était aussi un grand défenseur de l'orthodoxie, un bâtisseur d'églises et un écrivain d'Église. Il est né dans la province romaine d'Illyrie. Au cours de son règne (527-565), Byzance a remporté la gloire avec des victoires militaires en Perse, en Afrique et en Italie, à la suite desquelles le paganisme a été définitivement mis en déroute parmi les Vandales germaniques et les tribus wisigoths. Par ordre de l'empereur Justinien, les écoles païennes d'Athènes ont été fermées. Justinien a envoyé Jean, l'évêque d'Éphèse, dans toutes les régions d'Asie Mineure dans le but de répandre le christianisme. Jean baptisa plus de 70 000 païens.

L'empereur a donné l'ordre de construire quatre-vingt-dix églises pour les nouveaux convertis, et il a généreusement soutenu la construction d'églises au sein de l'Empire. Ses plus belles structures de l'époque sont considérées comme le monastère Sainte-Catherine au Sinaï et l'église Sainte-Sophie à Constantinople. Sous Saint Justinien de nombreuses églises ont été construites dédiées à notre Très Sainte Dame Theotokos. Depuis qu'il avait reçu une large éducation, saint Justinien s'occupa assidûment de l'éducation du clergé et des moines, leur ordonnant d'être instruits en rhétorique, en philosophie et en théologie.

Le souverain croyant de droite consacra beaucoup d'attention et d'efforts à la lutte avec les origénistes de son temps, qui revivaient alors l'hérésie nestorienne. Pour contrer leurs spéculations hérétiques, l'hymne de l'Église &ldquoFils unique et parole immortelle de Dieu, qui pour notre salut. » fut composé, et Justinien ordonna qu'il fût chanté dans les églises. De cette époque à nos jours, cet hymne est chanté à la Divine Liturgie avant la Petite Entrée après la deuxième Antienne.

Sur l'ordre du souverain, le cinquième concile œcuménique fut convoqué en l'an 553, censurant les enseignements d'Origène et affirmant les définitions du quatrième concile œcuménique de Chalcédoine. Il a également tenté d'assurer l'unité religieuse au sein de l'Empire à travers ses dialogues (infructueux) avec les non-chalcédoniens.

Le saint empereur Justinien souhaitait avoir une règle et une loi ordonnées dans le royaume. Sous sa direction et sa supervision, un recueil complet de droit romain a été compilé. Il nous est parvenu sous la forme d'un codex de droit connu sous le nom de "Codex de Justinien".

Dans sa vie personnelle, saint Justinien était strictement pieux, et il jeûnait souvent. Pendant le Grand Carême, il ne mangeait pas de pain ni ne buvait de vin. On se souvient également de lui pour avoir promu l'idée de « ldquosymphonie » entre l'Église et l'État. Le saint empereur Justinien mourut en 565.


Histoire du sous-continent indien

Début de la vie de Justinien le Grand

En 482 après JC, Justinien est né le pays maintenant appelé Bulgarie.

Son père était berger.

A environ seize ans, il a quitté sa maison de montagne dans ce pays pour se rendre dans la ville lointaine de Constantinople.

Le garçon n'avait pas d'argent pour payer les frais du voyage. Cependant, il était déterminé à se rendre à Constantinople.

Quelques années auparavant, l'oncle de ce garçon, appelé Justin, était allé à Constantinople. Plus tard, il rejoint l'armée romaine.

Le brave Justinien en vint bientôt à commander la garde impériale qui suivait l'empereur.

Le pauvre Justinien avait entendu parler du succès de son oncle, et voulait le rejoindre.

Il a entrepris un voyage difficile et dangereux. Cependant, au milieu de l'été, il franchit la porte principale de Constantinople.

Il n'eut aucun mal à retrouver son oncle Justin. Tout le monde à Constantinople connaissait le commandant des gardes de l'empereur.

Bientôt, Justinien est apparu dans la grande maison de son oncle. Son oncle le reçut avec beaucoup de gentillesse.

Montée en puissance

Il l'a pris dans sa propre famille et lui a donné la meilleure éducation qu'on puisse avoir dans la ville.

En tant que garçon, le talentueux Justinien est rapidement devenu un excellent érudit.

Il a grandi en un homme grand et beau, aux yeux noirs et aux cheveux bouclés.

Justinien était toujours richement vêtu.

Les gens de la cour de l'empereur le respectaient en raison de son érudition.

Un jour, un grand changement s'est produit pour l'oncle et le neveu.

L'empereur mourut et le peuple choisit Justin pour lui succéder.

Co-empereur de l'Empire romain d'Orient

Il prit le titre de Justinus Ier, et ainsi le jeune érudit, qui avait été autrefois un pauvre berger, devint maintenant le neveu d'un empereur.

Après quelques années, le noble de Justinus lui conseilla par ses nobles de prendre le jeune homme, qui avait adopté le nom de Justinien, pour l'aider à gouverner l'empire.

Vieux et faible, Justinus accepta cette proposition car il manquait de force pour s'occuper des affaires importantes du gouvernement.

Il convoqua donc les grands seigneurs de sa cour et en leur présence il plaça une couronne sur la tête de son neveu, qui devint ainsi co-empereur avec son oncle.

En 527, son oncle meurt, puis Justinien devient empereur.

Règne de l'empereur Justinien

Justinien régna pendant près de quarante ans. Il a fait tellement de choses importantes que les gens l'ont appelé Justinien le Grand.

Justinien le GrandIl a eu de nombreuses guerres pendant son règne, mais lui-même n'y a pas participé.

Manquant d'expérience en tant que soldat, Justinien a passé la plupart de son temps à étudier.

Heureusement, Justinien a deux grands généraux pour diriger ses armées.

L'un d'eux s'appelait Bélisaire et l'autre Narsès.

Bélisaire était l'un des plus grands soldats qui aient jamais vécu.

Il remporta de merveilleuses victoires pour Justinien et conquit quelques-unes des anciennes provinces romaines perdues depuis de nombreuses années.

Les victoires de ces deux généraux ont largement contribué à rendre le règne de Justinien remarquable dans l'histoire.

Invasion de l'Afrique du Nord

De nombreuses années avant qu'il ne monte sur le trône, les Vandales ont conquis la partie nord de l'Afrique.

Ils y établirent un royaume avec Carthage pour capitale.

Le roi vandale Gelimer, vivait à Carthage.

Justinien résolut de faire la guerre à ce roi afin de récupérer l'Afrique du Nord et d'en faire à nouveau une partie de l'Empire.

Ainsi, Justinien envoya Bélisaire en Afrique avec une armée de trente-cinq mille hommes et cinq mille chevaux sur une flotte de six cents navires.

Il fallut trois mois à cette flotte pour faire le voyage de Constantinople en Afrique.

Guerre avec les vandales

Le peuple le reçut amicalement, car il s'était lassé du règne des Vandales.

Ils préféraient être sous le gouvernement des Romains.

À environ dix milles de Carthage, il rencontra une grande armée vandale dirigée par le frère de Gélimer.

Une bataille a immédiatement eu lieu, et les Romains ont complètement vaincu les Vandales.

Justinien a tué le frère de Gelimer, ce qui a fait fuir le roi vandale du terrain.

Bélisaire se rendit ensuite à Carthage et prit possession de la ville.

Peu de temps après, Gelimer rassembla une autre armée et combattit les Romains dans une autre bataille, à vingt milles de Carthage.

Bélisaire le vainquit à nouveau et le roi vandale s'enfuit à nouveau.

Ce fut la fin du roi vandale en Afrique.

En peu de temps, Gélimer se livra à Bélisaire, qui le conduisit à Constantinople.

Justinien lui a réservé un domaine pour y vivre, et le roi vaincu passa le reste de sa vie dans une retraite paisible.

Invasion de l'Italie

Après avoir vaincu les Vandales, Justinien a décidé de conquérir les Ostrogoths qui ont régné sur l'Italie.

Justinien rassembla une grande armée et ordonna à Bélisaire et à Narsès de partir immédiatement pour l'Italie.

Quand ils y arrivèrent, ils marchèrent directement sur Rome et, après quelques combats, prirent possession de la ville.

Mais en quelques mois, Vitiges, roi des Goths, parut avec une armée devant les portes.

Il a défié Bélisaire et Narsès de sortir et de se battre.

Les généraux romains, cependant, n'étaient pas alors prêts à se battre, et le roi Ostrogoth assiégea la ville, pensant qu'il obligerait les Romains à se rendre.

Mais au lieu de penser à se rendre, Bélisaire a préparé ses hommes au combat. Quand ils furent prêts, il attaqua Vitiges et le vainquit.

Vitiges se retira à Ravenne et Bélisaire le suivit rapidement. Il l'obligea à se rendre par un assaut sur la ville.

Il captura l'armée des Ostrogoths et emmena Vitiges à Constantinople comme prisonnier.

Bélisaire et Narsès se rendirent ensuite en Italie du Nord et, après une longue guerre, y conquirent toutes les tribus.

Projets de construction de l'empereur Justinien

Ainsi Justinien établit son pouvoir dans tout le pays. La ville de Rome était à nouveau sous la domination d'un empereur romain.

Pendant que ses braves généraux remportaient ces victoires pour l'Empire, Justinien apportait des améliorations de toutes sortes à la capitale.

Il fit ériger de grands édifices publics, non seulement utiles mais ornementaux à la ville.

The most remarkable of them was the very magnificent cathedral of St. Sophia, for a longtime the grandest church structure in the world.

The great temple still exists in all its beauty andgrandeur, but is now used as a Mohammedan mosque.

Emperor Justinian the Law Giver

But the most important thing that Justinian did was the improving and collecting of the laws.

He made many excellent new laws and reformed many of the old laws.

People called him as one of the greatest of the world’s legislators.

For a long time people found the Roman laws difficult to understand.

There was a vast number of them. The different writers differed widely as what they meant.

Justinian employed a great lawyer, named Tribonian, to collect and simplify the principal laws.

Historian later called his collection the Code of Justinian.

It still exists, and is the model according to which most of the countries of Europe have made their laws.

Justinian also established a number of manufactures in Constantinople.

He brought silk-worms into Europe to establish its production facilities.

Last Days of Justinian

To the last year of his life Justinian was strong and active and a hard worker.

He often worked or studied all day and all night without eating or sleeping.


Architectural activity

Justinian also acquired immortal fame by the impetus he gave to the arts. If any style can ever be ascribed to one man, what we call Byzantine architecture, at least in its perfect form, owes its origin to Justinian and the architects he employed. His activity in building was prodigious. He covered his empire from Ravenna to Damascus with superb monuments. All later building in East and West was derived from his models two most famous schools, our medieval (Gothic) and the Moslem styles, are the lineal descendants of Justinian's architecture. Of his many buildings may be mentioned the two most famous, the church of Our Lady (now the El-Aqsa mosque) at Jerusalem and, by far the most splendid of all, the great church of the Holy Wisdom (Hagia Sophia) at Constantinople. This church especially, built by Anthemius of Tralles and Isidore of Miletus, and consecrated on 27 December, 537, remains always one of the chief monuments of architecture in the world.

Naturally these great enterprises demanded great expense. Justinian's subjects frequently complained of the heavy taxes many people in the lands he conquered back thought that the glory of being once more Roman citizens was bought too dearly when they realized how much they had to pay to the Roman exchequer. On the other hand, Justinian spent magnificently. In times of calamity, earthquake and famine, the imperial purse was opened to the sufferers with unlimited generosity.

The emperor's private life is somewhat clouded by the scandals told of his wife, Theodora. She had been a dancing-girl there is no doubt that she had led an immoral life before her marriage in 523. She was also a Monophysite. But most scholars now reject the scandalous account of her married life given by Procopius in his "Secret History". And in January, 532, at the time of the Circus revolution that nearly wrecked the state, it was Theodora's courage and presence of mind that saved the situation. For the rest she had a hand in all her husband's policy administration, diplomacy, church affairs, etc., felt her influence for twenty-one years. If she did not dishonor Justinian by infidelity she certainly led him into semi-Monophysitism (see Diehl, Theodora, imperatrice de Byzance," Paris, 1904).


Emperor Justinian the Great: The Life and Rule of a Visionary Roman - History

Unlike most of the great rulers during the Middle Ages, Justinian was not born into a royal family. He was born to a peasant woman named Vigilantia in the Macedonian town of Tauresium.

Fortunately for Justinian, his uncle Justin was a rising star in the emperor's imperial guard. Justin adopted Justinian and had him move to Constantinople, the capital of the Byzantine Empire. There Justinian received a good education learning how to read and write as well as law and history.

Justinian's uncle was an ambitious man. He became very close to the emperor and gathered many strong allies. When the emperor died without an heir in 518, Justin seized the position of emperor. Justinian soon became one of his Uncle Justin's chief advisors and generals.

In 525, Justinian married Theodora. Although Theodora was considered below his class, Justinian didn't care. He loved Theodora and wanted to marry her. Theodora was very intelligent and turned out to be one of Justinian's closest advisors and supporters.

When Justin died in 527, Justinian became the new emperor. He was a hard working emperor who was known for surrounding himself with talented people.

The Byzantium Empire was also known as the Eastern Roman Empire. It was Justinian's dream to restore the Roman Empire to its former glory. He sent out his armies commanded by his two powerful generals, Belizarius and Narses. They successfully regained much of the land lost by the collapse of the Western Roman Empire including Italy and the city of Rome.

Justinian also wanted to preserve the laws of Rome. He had all of the laws written down in one place. Then he added new laws to make sure that everyone was protected by the laws. This set of laws was called the Justinian Code. It was so well written that it became the basis of laws for many countries throughout the world.

Building, Religion, and the Arts

Justinian had a passion for the arts and for religion. Under his reign arts such as poetry and literature flourished. He had a strong belief in Christianity and wrote laws to protect the church and to suppress paganism. He also was a prolific builder. He had churches, dams, bridges, and fortifications built throughout the empire.

These three elements of Justinian's passion came together when he rebuilt the Hagia Sophia. This magnificent cathedral is still one of the most famous and beautiful buildings in the world today.

Despite all his accomplishments, many people in Constantinople were not happy with Justinian's rule. He had placed high taxes on his people in order to pay for his armies and building projects. In 532, this all came to a head at a chariot race.

At the chariot race the two rival teams, the Green and Blue, united together in their dislike for Justinian. They began to riot. Soon they were attacking the emperor's palace and burning much of the city of Constantinople. Justinian considered fleeing, but at the urging of this wife Theodora, he fought back. Around 30,000 rioters were put to death to end the riot.

Justinian died in 565 after ruling for nearly 40 years. He left no children so his nephew Justin II became emperor.


Today in History: Justinian I becomes sole emperor of the Byzantine Empire.

The remarkable rise of a peasant boy named Petrus Sabbatius (Justinian I The Great), to the lofty heights of the imperial palace in Constantinople could not have happened if it wasn’t for his uncle Flavius Justinus (Justin). Escaping a life of poverty in Illyricum, Justin travelled on foot, all the way to Roman Empire’s political heart Constantinople, to join the army. His career started of slow and nothing exciting happened until around 490 when he was made a commander of a regiment in the palace guard. From this promising position he sent for many of his younger relatives to give them important appointments and obviously a life away from poverty. Amongst these relatives was a young Petrus Sabbatius, who rose through the ceremonial ranks of the palace guards.

His uncle Justin became emperor, upon the death of Anastasius in 518, something that often happened with political manoeuvring. What followed was an orchestrated affair where Justin was hailed emperor upon the shields by his imperial guard and likely led by his nephew Petrus. It was here, also at some point during Justin’s early reign, that he adopted his nephew Petrus, and thereafter became known as Justinian.

In the years that followed Justinian worked hard behind the scenes, as his uncle’s most trusted advisor. He took advantage of his power and lavished the capital with extraordinary games to improve his popularity. By 525, his uncle first gave Justinian the title Caesar, preparing the way for Justinian to be his successor. Then, on August 1 st 527, his gravely ill uncle passed away, leaving Justinian to rule the empire on his own.

His rule would oversee a pivotal period in Byzantine history. In short, he was instrumental in reorganizing the administration of the empire, his sponsorship of a codification of laws (Codex Justinianus) and the flourishing of the first golden age of art and culture.

Finally, it has to be said that his extreme confidence in his abilities, led him to become the first emperor, in almost two hundred years, to reclaim parts of the western provinces of the old Roman Empire. His vision made Rome, once more a part of the empire, until the empires influence eventually again retreated eastward.


The Hypocracy of Emperor Justinian

The writing of Procopius, "The Secret History," is a historic record of Emperor Justinian's (527-565) reign. His graphic detail is very harsh and depicts Justinian as a vile human being and ruler. There was a lot of war and crusades during Justinian's rule of Constantinople. Justinian's goal was to conquer the West and rid it of Germanic speaking people. These wars transformed Rome and the majority of Italy leaving it without resources. The people that weren't killed migrated to the eastern and northern parts of the land. Justinian and his wife Theodora's magnitude was put on display in mosaics at the Church of San Vitale in Ravenna, Italy. Procopius's writings and Justinian and his wife presents in the mosaic are in extreme contrast of each other. .
Procopius begins describing Justinian's physical attributes then goes into detail of his personality and the way he ruled. His disdain for Justinian is evident when he describes him as "deceitful, devious, false, hypocritical, two-faced and cruel" (Atwater) these words alone paint the picture of an awful human being far be it an Emperor. The mosaics show Justinian to be a gracious person who is show with a nimbus around his head a crown depicting sacred power (HR. 305). His face looks kind and angelic and the people depicted around him are positions as so to show their support for him and his power. Procopius continues to explain him as a barbarian than a logical ruler, not caring about anyone around him that did not agree with his beliefs. In contract Justinian's stance in the mosaic shows him holding a piece of bread which the Orthodox believed could be transformed in to the Body of Christ at Mass (HR. 305), and he is dressed in purple and gold which are considered regal colors. The symbols, offering and the dress portray Justinian as a man of royal standing, power and respect. .
Procopius continues to illuminate his view on Justinian by describing how "he turned everything upside down" (Atwater).

Essays Related to The Hypocracy of Emperor Justinian

1. Art Review - Justinian as Conqueror

Emperor Justinian I, sometimes known as "Justinian the Great" or by his Latin name Flavius Petrus Sabbatius Iustiniaus Augustus, was a Byzantine (East Roman) emperor from 525-565. . Emperor Justinian was a brilliant ruler and it seems this detailed Ivory sculpture is meant to commemorate his achievements and victories as emperor. . They are shown, "below the victorious Emperor (Justinian?) . He also places them at the bottom panel to show the dominance that Emperor Justinian I would have had over them. . Justinian as Conqueror is an amazing piece of work that at the t.

  • Word Count: 989
  • Approx Pages: 4
  • A une bibliographie
  • Grade Level: Undergraduate

2. Procopius' Secret History

Written sometime during the sixth century but not actually published until 1653, The Secret History is one of the most valuable resources that provide information about the reign of Emperor Justinian. . In Procopius' opinion, a Roman emperor should be characterized by traits that completely differ from those of Justinian and Theodora. . Despite all the criticism he receives in The Secret History, Justinian is universally thought of as a Roman emperor who had a positive effect on his empire. . These amazing feats along with many others contribute to the general welfare of the empire .

  • Word Count: 955
  • Approx Pages: 4
  • A une bibliographie
  • Grade Level: Undergraduate

3. comparative law

Examine the effect of Justinian's Digest and Institutes upon the development of the Civil Law system of Western Europe prior to the period of the Humanists For the duration of the assignment I'll be mainly dealing with Emperor Justinian and his effects upon the civil law. . Stepping back into time going to the 6th century, which was the period that Emperor Justinian ruled (527 - 565A.D), the Roman Empire was in decline from its former glory. . Justinian being the emperor he was had two main goals to reach, firstly to expand the empire and also to recapture but secondly to.

4. Rome and the Justinian Era

Since the permanent dividing of the Roman Empire in 395 ad, eastern rulers viewed themselves as the emperors of Rome. This all changed in 527, when a nobleman named Justinian took over. . The life of the people of Rome changed tremendously due to Justinian. . As Justinian's death was nearby, disaster started to strike. . Well in 730 Emperor Leo 3rd banned the use of religious images used by eastern Christians. .

5. Hagia Sophia - A Religious Landmark

One of them, named Justinian, made some of the Byzantine empire's greatest contributions. . With high recognition, the Great Church was paired with the new imperial palace of Constantinople's emperor. . As mentioned before, Constantinople was in terrible condition before Justinian took rule in 527. . Emperor Justinian has imported materials from across the empire to the construction site, including black stone, marble, and Hellenistic columns. . In the spirit of reviving the Roman tradition in the empire, Emperor Justinian had designated the newly-built Hagia Sophia as a Ro.

6. Byzantine Empire

Justinian I became emperor in 527, and ruled until 565. . It was completed by Justinian in 537. . Justinian contributed more then just a wonderful city. . In 700, a Byzantine emperor prohibited the worship of icons. . As a result the pope excommunicate the emperor. .

7. Justinian's Flea and the Roman Empire

Justinian's Flea by William Rosen describes the fall of the Roman Empire from the division of the Empire by Diocletian to the start of the rise of the Islamic powers. . The rule of the Emperor Justinian is the central time frame in which the book is placed this is when the Byzantine Empire was at its height. . Rosen gives a very strong argument for this to be the case, it is well documented that the Empire would suffer under the plague however he offers very little to the lack of leadership after Justinian, another key aspect to the fall of the Byzantine Empire. .

8. Survival of the Byzantine Empire

Justinian the Great was Byzantine Emperor from 527 AD to 565 AD. . The Corpus Juris Civilis, otherwise known as the Body of Civil Law is the modern name for a collection of works in jurisprudence, issued from 529 to 535, by order of Justinian I, Eastern Roman Emperor. It is also referred to as the Code of Justinian although his name belongs more appropriately to the part titled Codex. . During this early period, Heraclius became Byzantine Emperor from 610 AD to 641 AD. . The so-called Twenty Years' Anarchy was a time of great instability and a period of time that saw the rapid succ.

9. Empress Theodora of the Byzantine Empire

Justinian then fell in love with the beautiful Theodora. . Emperor Justins wife refused to have a prostitute as her niece. Theodora and Justinian then waited for the emperor's wife to die until they got married. After their marriage, Justinian had his royal coronation. . Justinian along with his officials were planning on leaving the palace. .


Justinian's New Set of Laws

Justinian not only commissioned a new codified set of laws, he formulated new ones. Under his rule, Justinian accomplished the following, lesser known things:

  • Justinian I attempted to reduce governmental corruption
  • Justinian I prohibited pagans from public teaching
  • Justinian I made pederasty punishable by castration.
  • Justinian also built Hagia Sophia, a concrete example of the Empire&rsquos legacy. Hagia sophia is a magnificent Christian church that, to this day, draws thousands of tourists to Istanbul, thus completing the Byzantine link between ancient and modern civilizations.

Sujets de documents de recherche connexes

Christian Church research papers explore the history and beliefs of Christianity.

Plato - Plato was one of the most influential philosophers of the ancient world, and his idealistic views continue to be relevant to modern thought.

Byzantine Art - Byzantine Art research papers overview the art that emerged in the Greek-speaking eastern half of Europe and the Middle East and examine the religious and imperial themes.

Hellenic and Roman Lifestyles - Roman culture also explored philosophy, most notably in the form of the Justinian Code.

The Byzantine Empire - Fall of the Roman Empire research papers report that the historians and observers of the Roman Empire often take the position that the Roman Republic fell into chaos because of the loss of its former moral fiber.

Medieval Geography and Politics - In the east, the Byzantine Empire, comprised of Greece, the Balkans, and Rome's Asian possessions continued to thrive.

Christianity in Slovakia - In 828, Frankish Archbishop Adalram consecrated the first Christian church in Nitra.

Ottoman Empire - Ottoman Empire was founded in the first half of the fourteenth century AD by Osman I who became chieftain of a pastoral tribe that then reigned over northwestern Anatolia and engaged in periodic encroachments on Byzantine dominions.

Middle Ages - Middle Ages research papers cover the time-period between 500 to 1500AD and includes the early Renaissance period.

Romanesque Art - Romanesque Art research papers examine the Roman art that is frequently concerned with religious imagery.

Presentation of the Gospel to a Follower of Islam - Presentation of the Gospel to a Follower of Islam Research Papers present the gospel in a way that could help someone come to a saving faith in Christ.

Crusades - The purpose of The Crusades was to recapture the Holy Land, particularly Jerusalem, from the Muslim Arabs and Turks.

Orthodox Churches - Church claims it is the One, Holy, Catholic and Apostolic Church directly descended from Jesus Christ, through the Byzantine Empire.

Medieval Art - Medieval Art term papers discuss the religious and non-religious aspects of art from the middle ages. Order a research paper on Medieval Art from Paper Masters.

Catherine Great Russian Nobility - Catherine The Great And The Russian Nobility Research Papers evaluates the relationship between Catherine and nobility.

How to Write a Research Paper on Emperor Justinian I

Cette page est conçue pour vous montrer comment rédiger un projet de recherche sur le sujet que vous voyez ici. Apprenez de notre échantillon ou commandez un document de recherche écrit personnalisé de Paper Masters.

Documents de recherche personnalisés - Documents de recherche écrits sur mesure sur tout sujet dont vous avez besoin à partir de 23,95 $ par page.

Services de documents de recherche personnalisés - Découvrez tous les services de documents de recherche et de rédaction personnalisés de Paper Masters.

Mettez fin à vos soucis de recherche en moins de 5 minutes !

Commandez un document de recherche personnalisé au TOUT sujet.



Commentaires:

  1. Fitz James

    Vous avez été visité par une pensée tout simplement magnifique

  2. Dempster

    la réponse opportune

  3. Alden

    Mauvais goût total

  4. Shem

    A mon avis, tu fais une erreur. Envoyez-moi un e-mail en MP, nous parlerons.

  5. Kezshura

    Je peux suggérer d'aller sur le site, où il y a beaucoup d'informations sur le sujet qui vous intéresse.



Écrire un message