Des articles

Investir en Angleterre: la désignation des héritiers de la Couronne tout au long de l'histoire anglaise

Investir en Angleterre: la désignation des héritiers de la Couronne tout au long de l'histoire anglaise

Investir en Angleterre: la désignation des héritiers de la Couronne tout au long de l'histoire anglaise

Par Sarah Stevenson Sadullaeva

Mémoire de maîtrise, Université du Texas à Arlington, 2013

Résumé: Ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que les règles de succession au trône anglais ont été rédigées. La succession au trône n'a jamais été aléatoire. En tant que tel, l'héritier du trône joue un rôle important dans l'histoire de l'Angleterre. L'héritier était la personnification de l'avenir de l'Angleterre et signifiait stabilité, continuité dynastique et pouvoir. Cette étude examine la désignation des héritiers du serment reçu par Guillaume de Normandie, qui justifiait la conquête de 1066, à l'actuel prince de Galles, Charles, investiture en 1969. En passant en revue les méthodes et les raisons de la désignation d'un héritier, il y a un l'évolution en tant que souverains cherchait à assurer le pouvoir pour eux-mêmes et pour leurs familles.

Introduction: Un devoir premier du souverain est de produire des héritiers pour la continuation de la dynastie mais aussi pour le bien du pays. Cependant, même avec les héritiers, la continuation de la dynastie est restée incertaine pendant une grande partie de l'histoire de l'Angleterre. Les règles qui régissent la succession au trône n'étaient pas écrites jusqu'à la fin du XVIIe siècle. Cela ne veut pas dire; cependant, cette succession au trône est ou a toujours été aléatoire. L'héritage de la couronne anglaise au XXIe siècle suit le principe de common law de la primogéniture masculine, mais les règles de la primogéniture n'ont été fermement établies qu'au XIIIe siècle. Bien que la succession ait suivi la primogéniture masculine, cela ne signifie pas que la succession s'est toujours déroulée sans heurts ou sans complications.

La monarchie anglaise est au cœur de ce que signifie être britannique. Le souverain aide non seulement au gouvernement du Commonwealth, mais il est l'exemple ultime de la britannicité. En tant que telle, la succession est de la plus haute importance car elle déterminera qui sera le représentant visuel d'une nation. L'héritier joue un rôle important dans l'histoire de l'Angleterre. Désireux d’assurer la continuité de la dynastie, les souverains accordaient de l’importance non seulement à la détermination de l’héritier, mais aussi à la reconnaissance de la nation quant au droit de l’héritier de revendiquer le trône. L'héritier est la personnification de l'avenir de l'Angleterre car il signifie la stabilité pour le gouvernement ainsi que la continuité dynastique et le pouvoir pour le souverain.

Cette étude examinera la désignation des héritiers de Saint Edouard le Confesseur (r. 1042-1066) au souverain actuel Elizabeth II (r. 1952-présent). Ces dates ont été choisies car ce sont deux événements emblématiques de l'histoire de l'Angleterre. La réception du serment de fidélité de Williams par les magnats d’Edward a été utilisée pour justifier la conquête par William et l’investiture de Charles, prince de Galles en 1969, a été l’exemple le plus récent de la nomination d’un héritier. Cette thèse démontre une évolution des raisons et des méthodes de désignation des héritiers du trône.


Voir la vidéo: La Toile dAraignée: Le Second Empire Britannique (Septembre 2021).